Impression

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
ENTENDRE
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
L’AUTEUR
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

•Je suis amie des morts,
morts depuis longtemps ou pas longtemps,
morts de faims ou morts mangés par des requins,
morts de tous bords,
morts orthodoxes, juifs, chrétiens, nobles ou gitans.
•Je suis amie des Rroms,
aux corps trempés comme de l’acier, aux bras vides,
et aux cheveux traitreusement noirs,
Rroms du fin fond des Carpates ou d’ailleurs,
Rroms en or et Rroms mendiants.
•Je suis amie des clochards,
philosophes du goudron, raconteurs d’histoires,
clochards endormis parterre entre le rêve et l’illusion,
avec aux pieds le dépeuplement de leur vie et le raccourci des saisons,
clochards alcoolisés, drogués ou cinglés.
•Je suis amie des fous,
fous familiers, à lier, ou neuroleptiqués,
fous rescapés ou abandonnés,
fous qui savent qu’ils sont fous et que je le sais aussi.
fous qui n’ont pas fait l’amour depuis longtemps.
•Je suis amie des putes et de leurs chiens,
des filles de joie, filles de trottoir,
des filles debout et qui marchent sans perdre le Nord,
pulpes licencieuses, lèvres rougies
qui sucent matin et soir.
•Je suis amie des égarés,
qui sont partis sans retour possible,
leur transgression irréversible, leur rêve inaccessible,
ceux qui n’aiment pas l’hypocrisie, la morale, les assassins,
ceux qui sont pour la liberté,
qui sèment des terreurs de voluptés
et, insoumis, ont le rire pour tradition,
ceux qui sont hors des lois, qui savent l’humanité,
ceux qui sont épuisés, usés, occultés et damnés,
ceux pour qui le regard social est sans appel et la nuit dentelle.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
BIC TRIP
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Publicités